Partez à la découverte de la Bible

La Bible un livre a découvrir

Un chapardage pas ordinaire

 Pendant que ses camarades étaient en manoeuvre, un soldat balayait sa chambrée. Il était bien décidé ŕ « bâcler sa corvée et ŕ piquer le premier bouquin qui lui tomberait sous la main », comme il me l’a raconté plus tard. Il repéra un livre qui dépassait du paquetage d’un camarade et se l’appropria, – un livre dont il ignorait tout : la Bible. Il en feuilleta plusieurs pages avec un vif intéręt, jusqu’ŕ ce qu’il lise : Tu ne voleras pas (1). Aussitôt, repris par sa conscience, il replaça le livre oů il l’avait pris. Plus tard, il put acheter une Bible. En la lisant, sa vie fut merveilleusement transformée.

2003. Année de la Bible

Bien sűr, il existe d’autres moyens de se procurer un exemplaire de la Bible que le vol, le chapardage ! L’année 2003 a été proclamée par de nombreux milieux chrétiens: « 2003. Année de la Bible ». Un effort sans précédent de diffusion, un bon choix de documents, un matériel approprié et toute une série de programmes audio-visuels vont permettre ŕ un grand nombre de personnes de découvrir la Bible.

Pourquoi ?

– Parce que ce livre est le livre le plus diffusé et le plus traduit au monde, mais, paradoxalement, il est aussi le livre le plus méconnu. Il existe en plus de 2.300 langues et dialectes et, de plus, de nombreuses équipes de traducteurs sont actuellement ŕ l’oeuvre pour rendre la Bible accessible ŕ des tribus lointaines.

Pourtant, 58% des foyers français ne la possčdent pas, et 72% de ceux qui l’ont ne la lisent jamais…

Chacun doit désirer l’acquérir. Des éditeurs spécialisés se sont efforcés de la diffuser ŕ des prix ŕ la portée de tous. Cependant, non seulement il est bon d’en acheter un exemplaire, mais il faut prendre le temps de la lire. Car elle est plus précieuse qu’une source d’eau pure jaillissant en plein désert, plus vitale qu’un pain donné ŕ des personnes mourant de faim…

D’innombrables témoignages confirment l’intéręt capital qu’elle présente. Puisqu’en France, l’an 2002 a été « l’année Victor Hugo », retenons au moins cette affirmation de l’illustre écrivain : Souvenez-vous que le livre le plus philosophique, le plus populaire, le plus éternel, c’est l’Ecriture sainte. Donc, ensemencez les villages d’évangiles. Une Bible par cabane!

Que ce livre a-t-il de plus que les autres ?

C’est le best-seller par excellence, le livre qui se vend le plus au monde. En bien des nations, les stocks de Bible s’épuisent et ont besoin d’ętre sans cesse renouvelés. Un vrai succčs de librairie !

C’est un livre. Son nom vient d’un mot grec qui signifie livre. Pour des centaines de millions de gens, c’est le livre par excellence qui a révolutionné leur vie. En 1981, lors des élections présidentielles, le centre de tri postal de Metz a connu une forte émotion lorsqu’un employé a découvert un paquet portant pour seule adresse :

« Jacques Chirac, maire de Paris ». Craignant qu’il ne contienne une bombe, alors que la France traversait une période d’attentats, on fit appel ŕ la police et ŕ un démineur qui ouvrit avec précaution le colis suspect. En fait de bombe, il renfermait une Bible (2) ! Il ne s’agissait donc pas d’un complot. Par contre, on peut dire que ce livre peut révolutionner des vies…

La Bible, c’est une histoire. Bien que sa rédaction s’étage sur quinze sičcles, elle relate une męme histoire, celle de la révélation de Dieu aux hommes, par laquelle il nous fait connaître Jésus-Christ. Elle part de l’origine de l’humanité, mais parle aussi de la fin du monde

Elle est une vraie bibliothčque de 66 livres variés, rédigés par une quarantaine de rédacteurs différents, mais qui se complčtent mutuellement. Elle surpasse tous les livres. Elle est un témoignage, celui d’hommes qui racontent ce qu’ils ont vu et entendu et relatent ce que le Saint-Esprit leur a révélé.

Elle est le mode d’emploi de notre vie, publié par le Créateur de l’univers.

Elle est une parole d’actualité, qui ne nous laisse pas comme nous étions auparavant, une fois le livre refermé. C’est une parole vivante qui invite ŕ l’action, męme si son dernier livre, l’Apocalypse, remonte ŕ 2.000 ans.

Car elle est la Parole de Dieu. Elle nous révčle que, par amour pour les hommes, Dieu est venu jusqu’ŕ nous par Jésus-Christ, son Fils, Dans la nuit noire de ce monde de ténčbres, une aurore magnifique s’est levée et la lumičre a jailli.

Que la Bible a-t-elle encore ŕ nous dire ?

« C’est le livre qui a séché le plus de larmes, éclairé le plus de consciences, apaisé le plus de remords, régénéré le plus de caractčres » a écrit le philosophe Charles Secrétan.

La Bible est une parole de consolation pour ceux qui pleurent, qui souffrent et sont dans la peine.

Elle est une parole de réconfort pour ceux qui sont désemparés, dans la solitude. Elle transmet cette parole de Jésus : Venez ŕ moi vous tous qui ętes fatigués de porter un lourd fardeau et je vous donnerai le repos (3). Elle est une parole de pardon pour celui qui est accablé par le remords, qui fléchit sous le poids de sa culpabilité.

Elle déclare que la vie éternelle est accordée aux croyants. Elle dit : Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle (4). Elle est source de force pour ceux qui sont fatigués, épuisés, source de joie pour ceux qu’assaille la tristesse, source d’encouragement pour les découragés.

Tout ce que vous pouvez désirer de plus pur et de plus lumineux, la Bible vous le révélera. Elle a une portée universelle et éternelle. Avant de mourir sur la croix pour nous sauver de notre misérable condition humaine, Jésus a dit : Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas (5).

Et maintenant, que ferez-vous ?

« 2003. Année de la Bible », c’est l’occasion ŕ saisir pour que vous deveniez, ŕ votre tour, un « découvreur de la Bible ». Le dictionnaire dit qu’un découvreur, c’est une personne qui fait une découverte. Partez donc, vous aussi, comme l’ont fait et le feront tant d’autres, ŕ la découverte de ce livre, et persévérez dans sa lecture. Vous ne le regretterez jamais.

Lucien Clerc

1. Deutéronome, chapitre 5, verset 19
2. La Nouvelle République du Centre-Ouest, 27 avril 1981
3. Evangile selon Matthieu chapitre 11, verset 28
4. Evangile selon Jean,chapitre 3, verset 16
5. Evangile selon Matthieu, chapitre 24, verset 35


Traité : Vivre – Format 15×21 – Code 03/159