Restaurant concept & Jus de bouleau

IMG_3866

J’ai été dîner cette semaine dans un restaurant qui sert uniquement des ceviches : le principe ? Des plats (essentiellement) de poissons ou de viandes crus assaisonnés avec des agrumes, des fruits exotiques, des légumes. Tout est préparé derrière un grand bar derrière lequel trois personnes exécutent ses plats à la chaîne et où les barmans  préparent des cocktails (très bon soit dit en passant.)

Les gens entrent, on leur crie : « Avancez avancez pour qu’on vous voit ! » Et l’immense salle se remplit de gens qui choisissent leurs plats de poissons crus et leurs cocktails sud-américains.

C’est très bon, on sait pourquoi on vient et pourtant je suis ressortie de là complètement déprimée.

J’avais encore faim (évidemment) et après avoir retrouvé des amis dans un bar et bu une bière pour me nourrir un peu, j’ai commencé à pester contre ses restaurants à concept sans âmes.

Car ces restaurants se multiplient comme des petits pains : ici que des ceviches, là que des huîtres, là-bas uniquement des boulettes

Je ne suis pas contre évidemment, je ne suis pas contre la modernité.

Mais le concept, s’il peut donner une ligne directrice (comme le nouveau magnifique restaurant de poisson Marée Jeanne où j’ai mangé des fritures excellentes) (sans me ruiner) (où East Mama, la nouvelle tratoria italienne où la pizza maison à 12 euros vaut le détour) (ou encore le nouveau bar-restaurant coréen HERO où le poulet grillé épicé et les kimchi macandcheese sont dingos)

Ce concept, peut aussi lorsqu’il est dénué d’âme (et souvent de chef) donner l’impression au client de n’être qu’un consommateur débile.

jus-de-bouleau-bio-de-weleda-

 Sinon comme je mange beaucoup (en règle générale) (et particulièrement en ce moment où j’écris pour un guide à paraître en juin) je me suis mis à boire du jus de bouleaux. Un concept me direz-vous, qui plus est, un concept bio, bobo et dégoutant.

Détrompez-vous, j’ai lu ici que les populations bulgares turcophones l’utilisaient déjà en 941, ainsi que le chirurgien des armées napoléoniennes. Je me suis sentie d’un coup appartenir à une lignée super chic. En plus de cela j’ai develloppé un sorte d’addiction (genre à me dire « Hum je me ferai bien un bon verre de jus de bouleau là ».)

Vive la cuisine libre et vivre le jus de bouleau !

Mon Top 3 des nouveaux restaurants concepts que j’aime :

La Marée Jeanne : 3 Rue Mandar, 75002 Paris 01 42 61 58 34

East Mamma : 133 Rue du Faubourg Saint-Antoine, 75011 Paris 01 43 41 32 15

Hero : 289 rue Saint Denis 75002 Paris