MANGER SEUL

« Comment fais-tu pour aller au restaurant toute seule ? Je ne pourrais pas, c’est horrible. Les gens ne te regardent pas trop bizarrement ? »

Grace à mon activité de

critique culinaire internationale, il m’arrive assez régulièrement d’aller déjeuner ou dîner seule.

J’avais déjà commencé cette activité en Roumanie, lors de mon année d’Erasmus où l’une de mes grandes passions était de m’attabler dans des rades à n’importe quelle heure de la journée pour y manger des ciorbas de periosare (soupe aux boulettes de viande) entourée de vieux qui buvaient des URSUS (bière locale) en fumant des clopes.

Mais bon, c’était la Roumanie, et j’y adoptais de toute façon des comportements déviants (comme me promener dans la rue avec des cailloux dans les poches pour chasser les chiens errants, voler des tables aux terrasses de café ou passer mes nuits à boire des gins toniques à 1 lei pour ensuite finir la soirée à danser des danses roumaines improbables en ronde avec des inconnus.)

IMG_0669

Quelques années plus tard, lorsque j’ai dû déjeuner seule à Toulouse pour écrire une critique incognito, je suis d’abord restée plantée au milieu du restaurant complètement terrorisée, en demandant la voix chevrotante à un jeune homme, qui ne m’a même pas répondu, si je pouvais m’assoir (normal ce n’était pas un serveur, mais un client). J’ai ensuite passé le reste de mon déjeuner, rouge vif, à ne rien écouter de ce que me disait mon voisin, persuadée que tout le monde m’avait repéré et que ma carrière

de journaliste était ruinée.

J’ai appris par la suite à déjeuner seule pour le travail ou non.

La première chose qu’il faut bien se mettre en tête, c’est que personne ne trouve ça embarrassant si, vous même, n’êtes pas embarrassée. Il faut juste éviter de regarder son portable frénétiquement et s’empêcher de sourire à tout le monde autour de soi comme si vous vouliez être adopté.

Si vous avez la chance d’être assis à côté de gens intéressants, cela peut alors devenir un grand moment (j’ai eu l’occasion de déjeuner dans un super restaurant japonais à côté d’un couple adultère, dont les discussions étaient au moins aussi savoureuses que mon bento). Cela permet aussi de manger à son rythme (parce que franchement qu’y ail de pire que de déjeuner avec quelqu’un de très lent, qui vous oblige insidieusement à manger à sa vitesse pour ne pas passer pour un gros boulimique, par politesse ? RIEN : Cela vous empêche complètement de vous concentrer et sur la nourriture et sur la discussion.)

Je vous conseille donc vivement de déjeuner seul (avec un verre de vin rouge et un journal comme béquille, c’est encore mieux). Et pour ceux que cela rebuterait vraiment, j’ai découvert ce site : www.colunching.com qui vous permet de proposer à d’autres personnes seules de déjeuner avec vous le midi. Il existe sinon à Amsterdam le restaurant Eenmaal constitué uniquement de tables pour 1 personne. Et le top du top revient au Café Moominn à Tokyo où les personnes seules peuvent déjeuner en face d’une peluche géante de Moominn (personnage de dessin animé culte au japon). Trop kawai.